Les pathologies prises en charge par un chirurgien du pied

chirurgien du pied

Publié le : 12 août 20225 mins de lecture

Les pathologies sont nombreuses quand il s’agit du pied et de la cheville. La consultation chez un médecin spécialiste du pied est primordiale pour éviter les conséquences à long terme. Chaque pathologie a sa propre prise en charge. Mais quelles sont les pathologies les plus fréquentes prises en charge par un chirurgien orthopédiste du pied ?

Hallux valgus : caractéristiques de la pathologie et de l’opération

L’hallux valgus est la pathologie la plus fréquente prise en charge par un chirurgien spécialiste du pied à Nice. Il est caractérisé par la déviation du gros orteil en valgus (c’est-à-dire vers l’extérieur). Il pourra être héréditaire ou causé par plusieurs facteurs tels que l’âge, le port de chaussure à talon à bouts étroits. Généralement, cette pathologie n’est pas douloureuse. Quand la déviation est trop importante, il deviendra douloureux. Des fois, le premier métatarsien se tourne vers l’intérieur du pied, contrairement à la déviation du gros orteil. De ce fait, l’articulation métatarso-phalangienne constitue une bosse, appelée oignon, sur le bord interne de l’avant-pied. Quant au traitement chirurgical, la chirurgie des pieds intervient quand la gêne ressentie est très importante. L’opération de l’hallux valgus consiste à faire une ostéotomie du premier avant-pied. Le chirurgien spécialiste du pied pourra également opérer la première phalange du gros orteil. Le but de cette chirurgie est de réaligner le gros orteil et le premier métatarse afin d’enlever la bosse et d’assurer leurs fonctions habituelles. Les deux os seront reliés par une vis. Cette chirurgie dure une journée et le traitement sera ambulatoire. Vous devez éviter le déplacement en restant chez vous la première semaine. Essayez de minimiser la marche en mettant votre pied en l’air. De plus, il est indispensable de porter une chaussure postopératoire durant environ 8 jours. Ensuite, vous pourrez porter des chaussures fermées. La rééducation est également nécessaire pour retrouver la bonne stabilité. Les complications sont possibles, mais elles sont rares.

Comment se déroule l’arthrodèse métatarso-phalangienne du gros orteil ?

L’arthrodèse métatarso-phalangienne du gros orteil est une opération faite par le chirurgien du pied à Nice quand la première articulation métatarso-phalangienne devra être bloquée à cause de la gêne générée par cette dernière. En effet, le médecin spécialiste du pied bloque l’articulation atteinte par l’arthrose ou celle qui présente une déformation importante. Le but de l’arthrodèse est de réunir deux os afin d’enlever l’articulation douloureuse et dégénérée. Les proéminences osseuses seront aussi supprimées. Les os seront consolidés par une plaque en titane qui ne devra pas être enlevé que rarement. L’opération se fait en une journée et le patient sera réveillé ou somnolé après l’anesthésie qui dure 10 à 15 heures. Après l’intervention, les antalgiques seront obligatoires et le pied devra rester en l’air. Lors des déplacements, le port des chaussures postopératoires est essentiel pendant 5 semaines. L’apparition d’un œdème du pied est normale jusqu’à 6 mois. Habituellement, les fumeurs présentent des complications comme un défaut de positionnement ou de consolidation osseuse, une infection, une gêne…

Les traumatologies du sport prises en charge par les chirurgiens du pied :

Le chirurgien orthopédiste du pied prend en charge les traumatologies du sport. L’entorse de cheville est la plus fréquente et la plus complexe. Pourtant, elle est souvent ignorée à cause de leur fréquence. La mauvaise prise en charge entraînera une conséquence à long terme. Puis, le syndrome de loge se révèle par une douleur répétitive du même muscle durant les exercices physiques et la persistance des courbatures, des picotements ou des fourmillements les jours suivant l’effort. Que le syndrome soit aigu ou chronique, une intervention chirurgicale pourra être recommandée par un médecin spécialiste du pied. Le traitement chirurgical en cas de rupture du tendon d’Achille est obligatoire pour rétablir la longueur du tendon. Les tennismen pourront aussi présenter le tennis-leg.

Les pharmacies de garde dans le Val-de-Marne : un service vital pour assurer la continuité des soins
Comment reconnaître et traiter efficacement la mycose du pied d’athlète ?

Plan du site