Qu’est ce que la couperose ?

Très fréquente, la couperose s’avère très voyante. Elle impacte la vie affective et sociale des victimes. Comme plusieurs pathologies dermatologiques, cette maladie entraîne des conséquences sur le côté émotionnel. Les rougeurs sont en effet mal vues et mal vécues par l’individu. La couperose se soigne à travers plusieurs techniques de traitement.

La couperose du visage, c’est quoi exactement ?

Aussi appelée rosacée vasculaire, la couperose touche particulièrement les vaisseaux sanguins du visage. Ces derniers subissent une dilatation anormale et deviennent hyperactifs. Étant très fins, ils confèrent un aspect rouge violacé au visage. La couperose apparaît souvent chez les femmes de plus de 30 ans ayant une peau claire. La peau victime devient alors très sensible.

Encore méconnues, les causes probables de la couperose sont nombreuses. Les scientifiques retiennent parmi elles les prédispositions génétiques et la présence de certaines bactéries. Celles-ci renforceraient les risques de rosacée du visage. La pathologie est souvent accompagnée de rosacée oculaire. Cette dernière se caractérise par une sensation de brûlure dans l’œil.

Les formes de couperose

Variant en fonction de la victime, la couperose se forme sur les capillaires. Elle peut se présenter sous plusieurs formes. La vasculaire, aussi appelée érythrose, est le type de rosacée le plus courant. Elle se traduit par des rougeurs sur les pommettes ou sur le nez. On note aussi la forme papulo-pustuleuse. Celle-ci s’apparente à des vaisseaux éclatés à la surface de la peau ainsi qu’à des petits boutons blancs ou rouges. Elle peut affecter le décolleté et le visage. Par ailleurs, il y a la forme hypertrophique. Moins fréquente, cette dernière est assez sévère. Elle se traduit par l’apparition du rhinophyma. La dernière forme de couperose est la rosacée oculaire. Plus particulière, celle-ci se caractérise par des démangeaisons et par des rougeurs au niveau des yeux et des paupières. La pathologie peut, très rarement, conduire à une perte de vue.

Symptômes et conseils de prévention

La sècheresse et le gonflement de la peau sont les principaux symptômes de la maladie. La victime peut aussi ressentir des picotements et des brûlures. Localisées sur le nez, sur les joues, sur le menton et sur le front, les rougeurs sont soutenues par des petits vaisseaux dilatés. Celles-ci se forment à la surface de l’épiderme. La couperose comporte des papules et des pustules. Ces dernières contiennent une sorte de liquide visqueuse.

Un individu victime de la couperose doit bénéficier d’une prise en charge rapide pour ne pas aggraver la pathologie. La modification brusque de température, l’exposition prolongée au soleil et la consommation excessive de certains facteurs à risque (comme l’alcool, le tabac, les épices, etc.) sont d’ailleurs déconseillées.

Soleil, plage, baignade et eczéma : quelles recommandations ?
Eczéma : personnes et facteurs à risques